Comparateur

Choisir votre statut d'entreprise libérale

Quel est le meilleur modèle d'entreprise pour votre activité d'ostéopathie ?

Votre revenu mensuel net

Auto-entrepreneur
1 717,67 € net
Augmenté de 126,00 €
Auto-entrepreneur v. libératoire
1 843,67 € net
Meilleur choix
Régime réel
1 821,25 € net
Augmenté de 22,42 €

Auto-entrepreneur

Détails
Objet Montant
Chiffre d'affaires
Différence de 3 100,00 €
Charges de fonctionnement
Différence de 500,00 €
Cotisations et contributions
Différence de 688,17 €
Impôt sur le revenu
Différence de 194,17 €
Revenu net
Différence de = 1 717,67 €
Revenu net de cotisations
1 911,83 €
Revenu imposable
2 046,00 €

Auto-entrepreneur v. libératoire

Détails
Objet Montant
Chiffre d'affaires
Différence de 3 100,00 €
Charges de fonctionnement
Différence de 500,00 €
Cotisations et contributions
Différence de 688,17 €
Impôt sur le revenu
Différence de 68,17 €
Revenu net
Différence de = 1 843,67 €
Revenu net de cotisations
1 911,83 €
Revenu imposable
3 100,00 €

Régime réel

Détails
Objet Montant
Chiffre d'affaires
Différence de 3 100,00 €
Charges de fonctionnement
Différence de 520,00 €
Cotisations et contributions
Différence de 646,67 €
Impôt sur le revenu
Différence de 112,08 €
Revenu net
Différence de = 1 821,25 €
Revenu net de cotisations
1 933,33 €
Revenu imposable
2 014,50 €
  • Revenu net
  • Charges
  • Cotisations sociales
  • Impôt sur le revenu
Auto-entrepreneur
55%
16%
22%
Auto-entrepreneur v. libératoire
59%
16%
22%
Régime réel
59%
17%
21%

Nous avons conçu ce simulateur pour vous aider à sélectionner votre statut juridique pour votre activité libérale.
Que ce soit dans le cadre d'une première installation ou bien pour évaluer si votre situation bénéficierait d'un changement de statut, notre calculateur peut vous aiguiller dans la bonne direction.

Tous nos efforts se sont concentrés à rendre son utilisation aussi simple que possible sans pour autant lésiner sur son exhaustivité et sa précision.

Si vous souhaitez utiliser un autre simulateur, nous vous conseillons le simulateur d'Imicare.

Le gouvernement met également à disposition ses propres simulateurs sur mon-entreprise.fr réalisés conjointement avec l'URSSAF et dont nous nous sommes inspirés.

Nous espérons qu'il sera utile au plus grand nombre et qu'il vous aidera à faire le bon choix.

Attention: ce calculateur est simplifié et présuppose certains aspects:

  • le régime CIPAV utilisé est le régime par défaut « classe A » (il existe la classe B et C afin de bénéficier d'une meilleure couverture invalidité-décès)
  • le calcul des cotisations sociales suppose un revenu régulier d'une année sur l'autre. Si vous commencez votre activité, faites attention au rattrappage des cotisations de première année. Nos résultats correspondront plus à un « régime de croisière » de fonctionnement au bout de 2-3 ans avec un revenu assez constant.
  • ne sont pas pris en compte les revenus de votre partenaire si vous n'êtes pas célibataire
  • ne sont pas pris en compte les réduction d'impots type loi Madelin etc.

Les calculs sont indicatifs. Ils ne se substituent pas aux décomptes réels de l’URSSAF, du fisc ou autre.

Questions fréquemment posées

Les valeurs changent lorsque je bascule entre la vue "mensuelle" à "annuelle", est-ce normal ?

Oui, c'est tout à fait normal.
Pour effectuer nos calculs, nous avons besoin d'effectuer un arrondi à l'entier le plus proche, ce qui peut causer des légères variations des valeurs.

À quoi dois-je faire attention pour avoir une simulation réaliste ?

Ce qui fait la principale différence entre le régime réel et le statut d'auto-entrepreneur, c'est la déduction des charges. En effet, en régime réel, de nombreuses dépenses sont déductibles de votre chiffre d'affaires, ce qui à son tour diminue les cotisations et impôts à payer. À l'inverse, en auto-entrepreneur, un abattement forfaitaire de 34% est appliqué. Dès lors que vous dépassez ce seuil de 34% de frais, il devient intéressant d'étudier le régime réel.

Pour savoir ce qu'il est possible de comptabiliser dans vos charges, consultez la question sur les charges ci-dessous.

Qu'est-ce que le chiffre d'affaires ?

C'est l'ensemble des sommes d'argent perçues par votre activité libérale. Dans la majorité des cas, il s'agit des honoraires perçus suite à vos consultations.

Le chiffre d'affaires peut être résumé par la formule suivante:

nombre de patient·e·s × tarif d'une consultation = chiffre d'affaires
Que représentent les charges ?

Les charges incluent tous les frais nécessaires au bon fonctionnement de votre cabinet. Elles comprennent les points suivants (liste non exhaustive):

  • le loyer professionnel et ses frais d'entretien et de réparation
  • l'achat et la location de matériel et de mobilier
  • les abonnements et frais fixes (électricité, eau, téléphone, internet, etc.)
  • la RCP et les cotisations syndicales
  • les consommables et fournitures (draps d'examen, masques, papeterie, courriers)
  • les frais professionnels (blouse, blanchisserie, repas, déplacements)
  • les redevances de collaboration (souvent aux alentours de 25-30%)
  • les achats onéreux amortissables sur plusieurs années (table d'ostéo, ordinateur, mobilier, etc.)
  • les frais de formation professionnelle
  • les frais de prothèses dentaires et auditives

Important: Ces charges sont déduites pour le calcul des cotisations sociales uniquement dans le cas où vous êtes sous le statut du régime réel.

Qu'est-ce que le quotient familial ?

Il représente la taille de votre foyer pour les impôts en «parts». C'est une valeur importante car elle est utilisée pour le calcul de vos impôts sur le revenu.
Vous pouvez la retrouver sur votre avis d'imposition.

Prenons un exemple. En tant que célibataire, vous représentez 1 part. Si vous vous mariez ou pacsez, votre quotient sera de 2. Si vous ajoutez un enfant à votre foyez, votre quotient sera ensuite de 2,5.
Plus d'informations sur le site du gouvernement

Qu'est-ce qu'une « AGA » ?

C'est une Association de Gestion Agréée. Il s'agit d'un organisme agréé par l'administration fiscale qui accompagne ses adhérents (les ostéopathes donc) dans la gestion de leur comptabilité et leurs obligations fiscales.

L'adhésion à une AGA coûte environ 250€ par an.

Est-il obligatoire de souscrire à une « AGA » ?

Non, l'adhésion à une AGA n'est pas obligatoire. Cependant, il est vivement conseillé d'y adhérer si vous êtes au régime réel.

En effet, le régime réel est un régime comptable plus complexe et contraignant et l'AGA est là pour vous assister si besoin. Au même titre que les frais comptables, les frais d'AGA sont déductibles. D'autre part, y adhérer vous permet d'éviter une majoration de 15% de votre revenu imposable.

Puis-je déduire mes frais comptables ?

Cela dépend de votre statut juridique.

Si vous êtes auto-entrepreneur (avec ou sans versement libératoire), malheureusement aucune déduction n'est possible.

Si vous êtes au régime réel, vous pouvez bénéficier d'une réduction d'impots en plus d'une déduction possible sur le calcul de vos cotisations.

En dessous de 75 200€ de chiffres d'affaires, jusqu'à 915€ peuvent être déduits de vos impôts (ainsi qu'un tiers des montants dépensés dans le calcul des cotisation et contributions sociales).
Au delà de 75 200€ de chiffre d'affaires, vous n'êtes plus éligibles à la réduction d'impôts mais vos frais comptables sont entièrement déductibles dans le calcul des cotisations et contributions sociales.

À quoi correspondent les cotisations et contributions sociales ?

Ce sont toutes les dépenses qui vous permettent d'accéder à des prestations sociales. Cela comprend, entre autres, le remboursement de vos formations continues, la sécurité sociale et la retraite.

Pour les auto-entrepreneurs, votre interlocuteur unique est l'URSSAF. Celle-ci vous demande une participation fixe de 22,2% de votre chiffre d'affaires. Pensez donc à mettre cela de côté à la fin de chaque trimestre de déclarations pour éviter toute mauvaise surprise.

Pour les personnes au régime réel, vos cotisations dépendent d'un calcul plus complexe. Vous avez également deux interlocuteurs: l'URSSAF pour la plupart des prélèvement des cotisations sociales et la CIPAV pour les retraites.

Qu'est-ce que le revenu net de cotisations ?

Il s'agit du montant restant après déduction de vos charges et des cotisations sociales. Attention, les contributions, elles, ne sont pas prises en compte. Les contributions sont connues sous les sigles CSG et CRDS et certaines sont déductibles de l'impôt sur le revenu et d'autres non.

chiffre d'affaires - charges - cotisations et contributions (déductibles et non déductibles) = revenu net de cotisations
Qu'est-ce que le revenu imposable ?

C'est la base de calcul utilisé pour l'impôt sur le revenu.

Pour les auto-entrepreneurs, celui-ci est issu de votre chiffre d'affaires. Un abattement forfaitaire de 34% est appliqué pour prendre en compte vos charges éventuelles.

chiffre d'affaires - abattement (34% du chiffre d'affaires) = revenu imposable

Pour celles et ceux au régime réel, le revenu imposable est issu de votre revenu net de cotisations sociales auquel sont ajoutées les contributions (la partie non déductible).

chiffre d'affaires - charges - cotisations et contributions (deductibles) = revenu imposable
Comment est calculé l'impôt sur le revenu ?